Interview après-confinement!

1) On a déjà mentionné ton entraînement durant le confinement sur Instagram. Néanmoins, peux-tu nous le rappeler ici et nous expliquer comment tu t’es entraîné durant le Covid-19?

Le confinement en Suisse n’a été que partiel ce qui m’a permis de m’entraîner dans la forêt notamment sans restriction. N’ayant plus de compétition, je me suis astreint à des séances entre 2h15 et 3 h de course et ceci 3 à 4 fois par semaine. Pas de renforcement musculaire vu que les fitness étaient fermés.

2) A cause du Covid-19, beaucoup de courses ont été annulées. Tu avais planifié d’en courir quelques unes, lesquelles? Et quels sont les impacts pour toi ?

Un des objectifs de l’année 2020 était les 160 kilomètres en Suède en avril, course annulée. J’avais prévu également deux marathons de montagne, ceux  de Zermatt et de la Jungfrau. Egalement annulés ! Il me reste plus que la course polaire au  Groenland à fin octobre… 

L’impact pour moi après ces annulations est très minime car je travaille toujours avec des planifications à long terme. J’ai maintenant assez de temps pour préparer la course des 160 km qui aura lieu en avril 2021.

3) Un de tes objectifs cette année est le Groenland (65 km). Mais va-t-elle avoir lieu d’après toi?

Elle aura lieu à fin octobre dans une région peu peuplée et  les coureurs seront peu nombreux. Je suis donc optimiste mais la situation peu changer et le défi sera notamment  le déplacement par avion sur le Groenland. 

4) Concernant l’année prochaine, quels sont tes objectifs?

Deux objectifs : le premier est les 160 km non-stop en Suède en avril et le deuxième devrait être une course par étapes de hautes altitudes ( 5’000 mètres ) dans les chaînes de l’Himalaya à fin octobre 

5) 2021 sera l’année de tes 67 ans! A quand la retraite sportive?

Comme amateur, je n’ai pas d’échéance ! Je vais courir en compétition le plus longtemps possible tout en écoutant mon corps. Le jour que je ne serai plus compétitif je quitterai alors la scène….

6) Quelle est ton approche de la course à pied de longue distance. Cela fait quand même 40 ans que tu cours!

C’est assez simple. Je n’agresse qu’occasionnellement mon corps. Ce qui signifie que je ne m’entraîne pas plus de 70% de mes capacités et qu’en compétition il est très rare que je dépasse 90%. L’agression et le stress sont néfastes au corps et à l’esprit.

7) As – tu pensé à courir pour une cause humanitaire ?

Très bonne question. En effet, je me suis posé la question si je pourrais profiter de mon statut de coureur de l’extrême pour aider la population dans certaines parties du monde. J’ai reçu des réponses positives à cette question et nous sommes, avec des partenaires, dans une phase de planification pour accomplir des courses à but humanitaire notamment en Afrique et au Népal. Je pourrai t’en dire plus dans quelques mois, je l’espère !

Suivez William sur Instagram et sur Facebook!

Un peu de lecture…

Voilà 6 semaines que je suis  en manque de compétition…Des courses annulées comme les 160 km en Suède (Tàby Extrême Challenge) et le marathon de Zermatt n’aident pas à entretenir le mental. Malgré l’entraînement intense, je dois trouver des sources d’inspirations. La lecture en est une. Trois livres que je viens de lire m’ont permis de me projeter dans le futur et de m’imaginer de nouveaux défis : 

« Eat and Run » Scott Jurek (USA) – Edition Guérin

Ultra-marathonien et végétalien, Scott a gagné à deux reprises la course la plus dure du monde – Badwater Ultra marathon – 217 km dans la vallée de la mort (USA). Il détient également le record des Etats-Unis sur 24 heures (266,6 km). «  Eat and Run » est une immersion progressive dans l’endurance extrême.

« Voyage au bout de l’endurance » Lizzy Hawker ( GB )  – Edition Paulsen

Lizzy est une des plus grandes athlètes au monde d’ultra-distance. Elle a traversé, notamment,  le Népal du Camp de base de l’Everest (5363 mètres) à Katmandou. Course d’environ 320 km (+ 10000 mètres / – 14000 mètres) qu’elle a terminée à 3 reprises. Un livre riche en découvertes

«  On ne m’a pas volé l’Everest » Lydia Bradley (NZ) – Edition Paulsen

Première femme au monde à réussir l’ascension de l’Everest (8848 mètres) sans oxygène. Lydia est montée 6 x sur le Toit du monde. Un livre qui relate sa passion pour l’alpinisme de haute altitude. 

J’ai dévoré, à défaut de kilomètres de compétition, ces trois livres et vous les propose … « A vos marques ! Prêts ! Lisez ! »

N’oubliez pas de suivre Opération Marathons Planétaires sur les réseaux sociaux en particulier Facebook et Instagram!

William

ANNULATION TEC 2020

Bonjour à tous, 

Tout d’abord, je vous souhaite à tous une bonne santé et aussi beaucoup de courage. Merci à celles et ceux qui travaillent sans relâche afin de rendre cette situation exceptionnelle un peu plus viable. Les évènements sportifs dans le monde ont été annulés ou ajournés à cause du Virus. Les 160 kilomètres que je devais courir les 18 et 19 avril ont été reportés en octobre. Il s’agissait d’une course à objectif pour moi. Rien de grave car il ne s’agit que d’un divertissement spectacle. Notre priorité est la santé et la protection de notre population.

Je vais continuer à me préparer pour le prochain défi qui aura lieu en octobre de cette année : 65 kilomètres dans la région du Groenland. Deux marathons (42km) d’entraînement sont planifiés en juillet (Marathon de montagne de Zermatt) et en octobre (Marathon de Paris).

Pour le TEC – 160 km, il est fort probable que je le planifie pour avril 2021 tout en considérant que j’aurai une année de plus…. ( soit 67 ans ).

Le Team « Opération Marathons Planétaires » vous informera pour la suite et vous remercie de tous vos témoignages et de votre appui.

Pour le moment : restez bien à la maison.. 

Bon courage à tous !

P.S: OFFRE SPECIALE . En ces temps difficiles, et comme de nombreuses personnes se trouvent chez eux, Opération Marathons Planétaires offre la livraison lorsque vous achetez le livre officiel retraçant mes 40 ans d’expérience en course à pied. Rdv en cliquant ici, pour vous le procurez !


William

Conférence Haute-Savoie

Hier soir, vendredi 21 février 2020, William et moi-même furent présents en Haute-Savoie pour le lancement du livre « Opération Marathons Planétaires, un récit de 40 ans » en France.

La conférence s’est très bien déroulée, avec au programme la vidéo officielle « Opération Marathons Planétaires », une séance questions/réponses suivie par un verre de l’amitié et la possibilité d’acheter le livre.

Cette troisième conférence autour du livre marque un grand pas pour Opération Marathons Planétaires. D’ailleurs si vous êtes intéressé et aimeriez organiser une conférence avec William, n’hésitez pas à nous contacter : operationmarathonsplanetaires@hotmail.com

Concernant le livre même, je vous invite à l’obtenir (un super cadeau pour un fan de course à pied!) en envoyant votre adresse à l’email mentionné au-dessus ET de verser le montant de 20 euros ou 22 francs ici: paypal.me/williamgargiullo

En espérant que le livre vous plaira, je ne peux que vous souhaiter bonne lecture et à bientôt avec de nouveaux articles concernant le grand défi de William: 160 km en Suède, au mois d’Avril!

Mélissa, spécialiste marketing et communication

Retour sur 2019 et bienvenue 2020!

giphy-3.gif

Source: Giphy

Dans quelques heures 2019 sera derrière nous et 2020 pointera le bout de son nez.

Pour William et Opération Marathons Planétaires, l’année 2019 fut une année remplie de marathons, d’ultramarathons et de nouveaux projets.

Je vous propose qu’on retrace l’année 2019 avec les images clefs de cette belle année.

AVRIL

Tout d’abord les 80 kilomètres (Taby Extreme Challenge) en Avril pour préparer les 160 km en 2020 fut une course réussie pour William et qui lui permis de découvrir l’organisation et le parcours pour le Taby Extreme Challenge 160 km. Malheureusement, aucune photo ne fut prise durant la course. Mais je vous invite à lire l’interview de William  : ici

JUILLET

Juillet marqua la 9e participation de William au marathon de Zermatt. Un beau souvenir et un des marathons de montagne favoris du coureur.

zermatt-2.jpeg

 

NOVEMBRE

Pour la première fois, William participa au marathon de New York. Comme il le dit, ce marathon fut un marathon de préparation. Néanmoins, cela reste une course mythique et très sympathique!

 

ny-8.jpg

 

Fin Novembre marqua un évènement très important pour l’équipe d’Opération Marathons Planétaires. En effet, le livre « 1978-2018: un récit d’une aventure de 40 ans » paru le 20 Novembre 2019. Je vous invite à voir la petite vidéo qui dévoile la belle soirée de lancement qui pris place à la Maison du Général Guisan (Verte Rive), à Pully. Ce livre retrace les 40 ans d’expérience de William à travers de nombreux chapitres qui furent écrit par moi-même, Mélissa Gargiullo, et de belles images vous invitent à plonger dans les 40 ans de course à pied de l’ultra marathonien suisse.

Vous pouvez l’obtenir ici.

D3671FEA-1206-4FA4-A824-1C06683BEA7A.jpeg

2020

Pour ce qu’il en est de 2020, William peut déjà dévoiler deux grands projets. Comme déjà dévoilé précédemment: les 160 km en Suède au mois d’Avril est le défi numéro un. Quant au deuxième projet, ce sera le marathon du Cercle Polaire au Groenland en Novembre. Pour ce dernier projet, un article dédié à celui-ci sera en ligne bientôt sur le site.

 

Sur ce, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année et on se revoit tous en 2020, avec de nouveaux projets, de magnifiques photos et des paysages à vous couper le souffle!

N’oubliez pas de suivre William sur les réseaux sociaux!

Facebook

Instagram

 

L’équipe Opération Marathons Planétaires.

LIVRE OPERATION MARATHONS PLANETAIRES

Après plusieurs années, le livre d’Opération Marathons Planétaires: un récit de 40 ans est enfin disponible.

Vous pouvez obtenir ce livre (dédicacé par William et moi-même!) pour 20 euros / 22 francs suisses. Il suffit d’envoyer un email à : operationmarathonsplanetaires@hotmail.com avec votre adresse et de verser la somme ici paypal.me/williamgargiullo

Je suis très fière d’annoncer ce fabuleux projet et vous souhaite une excellente lecture!

Mélissa Gargiullo

 

Marathon de New York 2019..L’APRES!

Boston 10

On se retrouve aujourd’hui pour un petit interview avec William, qui vient de rentrer de New York.

 

Bonjour William! Encore félicitations d’avoir terminé le marathon de New York!

As-tu couru un marathon aux Etats-Unis avant celui de New York?      

Oui celui de San Francisco en 2010 et de Boston en 2015.

NY 2

Expliques-nous pourquoi tu as choisi de courir ce marathon?

Ce marathon intégrait mon plan de préparation pour les 160 kilomètres d’avril 2020 en Suède. Au mois de novembre, il fallait trouver un marathon d’entraînement et New York entrait dans cette période.

Etait-ce une bonne organisation?

Très bien organisé malgré ses 52’000 coureurs et son million de spectateurs.

NY 8

Donnes-nous des moments clefs de ce marathon… 

Tout d’abord, le fait d’avoir couru à mi – course et pendant une dizaine de kilomètres avec Markus Ryffel, médaillé d’argent sur 5’000 mètres aux Jeux Olympiques de Los Angeles et champion suisse à plusieurs reprises.

Le 2ème fait marquant est cette ambiance incroyable de la foule qui applaudit et qui encourage des milliers de coureurs.

NY 1

Tu termines ton année 2019 avec le marathon de New York, comment te sens-tu?

Je n’ai pas ressenti de douleur particulière lors de ce marathon malgré le fait que les deux derniers mois ont été un peu chaotique avec une pneumonie suivie d’une lésion au mollet. Les divers tests notamment dans les ravitaillements ont été concluants. Je me sens donc prêt à me préparer minutieusement pendant quatre mois pour la grande aventure des 160 km en moins de 30 heures.

 

Merci William pour l’interview et merci à vous tous pour le soutien!

-Mélissa

Marathon de New York Terminé!

Terminant avec le gros du peloton (52’000 coureurs), William est satisfait de cette phase de préparation aux 160 km d’avril 2020.

Plus d’un million de spectateurs se trouvaient là, lors du marathon. Un souvenir magnifique pour William!

0725bcf0-541a-4ca6-8182-c74d52c08a08.JPG

A mi-course, William a eu le plaisir de courir une dizaine de kilomètres avec Markus Ryffel (Suisse) médaille d’argent sur 5’000 mètres aux Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles.

Cette course clôture les compétitions 2019. Un entraînement spécifique de 4 mois va commencer pour être prêt pour avril 2020.

 

Marathon de New York

Capture d’écran 2019-10-29 à 12.13.36
Photo venant du site officiel New York City Marathon

Jeudi, 31 octobre 2019 est la date de départ de William pour New York.

En effet, ce dernier participe au marathon de New York qui aura lieu le 3 Novembre 2019! Pour suivre « en direct » son expérience au New York City Marathon, n’hésitez pas à suivre William sur les réseaux sociaux!

Facebook et instagram : @operationmarathonsplanetaires

Voici l’itinéraire de la course:

image
https://www.si.com/edge/2017/11/03/new-york-city-marathon-route-course-map

 

A bientôt pour un article sur l’expérience de William au Marathon de New York 2019!

 

 

JUNGFRAU: PAS DE PARTICIPATION CETTE ANNEE POUR WILLIAM

Suite à des douleurs aux côtes gauches depuis mercredi…

Le verdict vient de tomber ce matin, 6 septembre 2019:

William ne pourra pas participer au marathon de la Jungfrau du 7 septembre 2019. En effet, victime d’une pneumonie, William a dû renoncer à participer au marathon de la Jungfrau de cette année. Cette année aurait marqué la 10ème participation de William à ce fabuleux marathon de montagne…

 

William:

« Depuis mercredi soir, j’ai des douleurs dans la région costale gauche. Ces douleurs se sont intensifiées jeudi et surtout dans la nuit. Un examen médical ce matin a révélé que j’avais  une pneumonie ! Quelle surprise, sachant que j’étais sûr que ces douleurs étaient purement musculaires.

Je reprendrai donc l’entraînement d’ici 10 à 15 jours. Cela dépendra de l’évolution de la maladie. Le repos est nécessaire et fera du bien au corps et à l’esprit. Je vais me concentrer sur un entraînement spécifique en vue des 160km d’avril 2020. Je ne vais pas axer mon programme sur le marathon de New York du mois de novembre. Cela veut dire que je vais me forcer à courir sur un rythme lent soit environ 7 km/h mais sur une longue durée avoisinant 6 à 8 heures. »

 

 

Cette mésaventure ne démoralise pas William qui dit que tant que tout va bien par rapport au mental, il ne faut pas s’inquiéter… En effet, le corps, l’instrument de travail de William, suivra…

 

2015
Marathon de la Jungfrau en 2015

Tristar Switzerland Rorschach 2017
Marathon de la Jungfrau en 2017