Annapurna 100 en quelques mots

Photo du site Annapurna 100
Photo venant du site Annapurna 100

DEPART

Samedi 27 octobre 2018 à 3 heures du matin.

ITINERAIRE

Genève –> Zürich –> New Dehli (Inde) –> Katmandu (Népal) –> Pokkora(Népal) –> Dhampus (Annapurna-Népal)

PROFIL

Photo du site Annapurna 100
Figure venant du site Annapurna 100

 

  • 106 kilomètres non-stop avec 6’500 mètres de dénivellation positive.
  • Altitude moyenne: 3’500 mètres.
  • Sentiers de montagne dans les chaînes himalayennes.

Annapurna 100
Photo venant du site Annapurna 100

CONCURRENTS

Une cinquantaine de concurrents de 20 nationalités différentes. William sera le seul à représenter la Suisse.

DEFIS

  • La nuit (30% de la course)
  • L’altitude
  • La nourriture

OBJECTIF

Courir les 106 kilomètres en dessous de 20 heures.

 

Suivez William sur les réseaux sociaux afin d’avoir accès à des photos en direct de l’expérience au Népal: Facebook  Instagram

 


 

Publicités

Entraînement 106 km Himalaya (27.10)

La préparation spécifique pour cette course de montagne a duré 9 mois. Dès le mois de janvier 2018, j’ai programmé en moyenne 5 entraînements par semaine tout en incluant 3 marathons de préparation  (Milan, Zermatt et Jungfrau).

Le plan horaire peut se définir de la manière suivante :

Janvier 2018 – avril 2018 (par semaine)

  • 3 entraînements de course à pied entre 1h30 et 2 h ( résistance )
  • 2 entraînements de vélo en salle entre 1h45 et 2h

+ 20 km de Lausanne et Marathon de Milan (avril 2018)

Avril 2018 –  début septembre 2018 (par semaine)

  • 3 entraînements de course à pied de 2 h ( résistance) sur terrain à forte déclinaison.
  • 1 entraînement de course à pied de 2h à 3 h (endurance)
  • 1 entraînement de vélo et/ou escaliers en salle

+ Marathon de Zermatt (course de montagne, 42km195 pour 1829 mètres de dénivellation) – juillet 2018

+ Marathon de la Jungfrau (course de montagne, 42km195 pour 1800 mètres de dénivellation)) – septembre 2018

Z 3
Marathon de Zermatt
Marathon de la Jungfrau (2)
Marathon de la Jungfrau

Fin septembre 2018 – mi-octobre  2018 (par semaine)

  • 1 entraînement de course à pied entre 3h et 4h (endurance)
  • 2 entraînements de course à pied environs 1h15 ( résistance) sur terrain à forte déclinaison
  • 2 entraînements libre (multisports)
Agadir
Entraînement sur la plage à Agadir (Maroc)

Mes règles fondamentales :

Tous les entraînements sont effectués à 65 % – 70 % de mes capacités alors que les marathons de préparation ont été couru à 85 %.

Aucun régime diététique (mais je ne fume pas, je ne bois que très peu d’alcool et évite la nourriture trop grasse).

Aucune montre capteur d’activités (j’écoute mon corps).

 

-William

Marathon de la Jungfrau le 8.09.2018 (classé comme le plus beau marathon de montagne du monde)

Marathon de la Jungfrau (2)A 08h28 l’hymne national suisse retentit dans la rue principale d’Interlaken où 4000 coureurs sont prêts à s’élancer pour 42 km 195 avec une dénivellation positive de plus de 1’800 mètres. A 08h30 le départ est donné sous un ciel bleu qui annonce une journée magnifique. Pour moi  c’est le 3ème et dernier marathon de préparation avant la grande aventure himalayenne du mois d’octobre (106 km). Malgré une légère fissure à une côte due à un incident domestique, j’avale kilomètre par kilomètre sans problème. Courant à une faible intensité ( 80% de mes capacités) je ne connais pas de passage à vide et termine dans de bonnes conditions physiques intégrant un classement qui m’est propre dans ce genre de compétition (milieu du peloton). Très bonne augure pour le mois d’octobre !

Marathon de la Jungfrau 2018

Cette 9ème participation au marathon de la Jungfrau consolide ma conviction que je suis un solitaire en course à pied. Je préfère courir seul en harmonie totale avec la nature. Avec des milliers de coureurs sur le parcours, je n’arrive absolument pas à «  converser » avec la montagne si belle et si majestueuse ; je devrais dire plutôt les trois montagnes ( Jungfrau, Eiger et Mönch) qui nous observent. En fait, je me réjouis de pouvoir courir pratiquement seul (nous serons une trentaine de coureurs pour 106 km !) le 27 octobre 2018.

Les 6 dernières semaines seront consacrées uniquement à un entraînement de longue durée (3h – 4h) à basse intensité. Mélissa vous tendra comme à l’accoutumée au courant de mon périple.

A tout bientôt

William

Présentation au GCSP du 13 février 2018

Hier, devant une cinquantaine de personnes, William a donné une présentation au Centre de Politique de Sécurité à Genève (GCSP) sur son expérience du marathon dans le désert d’Atacama .

William a expliqué le déroulement de la course ainsi que la description du paysage à couper le souffle dans le désert d’Atacama, au Chili.
Si vous désirez lire l’article dédié à son expérience sur le blog, cliquez ici

Durant sa présentation, William a souligné la force du mental, le décrivant comme la clef du succès. «  Le mental, c’est un muscle, ça s’entraine. Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la clé c’est l’objectif. » dit-il. Il a également parlé de son objectif de rentrer dans le Grand Slam Club (objectif atteint).

« Le cerveau est la tour de contrôle. Le corps, c’est l’instrument. La clé, c’est le mental Les trois doivent travailler ensemble». Voici une phrase bien connue de William pour expliquer comment réussir à terminer ces longues courses dans des conditions difficiles

IMG_20180213_124912321_HDR
William durant la présentation au GCSP

Il mentionna également la solidarité entre les participants lors de ces épreuves; « La performance n’est pas liée à une personne mais à un travail d’équipe. Ce n’est pas l’individu seul. Sans mon équipe, je ne suis rien. ».

Enfin, il termina cette présentation au GCSP en dévoilant son prochain défi;
les 100km d’Annapurna dans les chaînes himalayennes en octobre 2018.
Un article dévoilant ces courses de 2018 peut être lu sur le blog ici

Cette présentation avait pour but de montrer que le travail, la volonté et la discipline peuvent vous aider à surmonter n’importe quel défi (sportif, dans ce cas). Il souligne également les expériences humaines lors de tels challenges et ajoute une citation Joshua J. Marine :
« les défis rendent la vie intéressante, les surmonter lui donnent un sens. » !

– Mélissa

Source: GCSP

ANNAPURNA 100, HIMALAYA (NEPAL) – 27 octobre 2018

Voici le prochain grand défi de William!

30433701102_b6144d889c_o

Après les 100 kilomètres les plus froids du monde dans l’Antarctique en 2016, William va tenter de courir 100 kilomètres (non stop) dans les chaînes himalayennes.
Afin de se préparer au mieux à ce défi, William courra le marathon de Milan en avril, suivi par le marathon de montagne à Zermatt en juillet. Il terminera cette préparation avec le marathon de la Jungfrau en septembre, un marathon de montagne également avec 2000 mètres de dénivellation.
Il a aussi planifié des stages d’entraînement dans la région des Dents du Midi durant l’été.

29919725204_b738c192e2_o

Je vous tiendrai au courant de ces entraînements et nous voici tous repartis pour suivre de près ce nouveau challenge!
-Mélissa, attachée de presse.