22 décembre 2017

Vendredi 22 décembre 2017, William a présenté ses expériences sur les pôles devant 160 aspirants à l’Académie de police de Savatan (deux écoles d’aspirants réunies) . La préparation mentale et physique a fait l’objet de nombreuses questions.

savatan 2

SAVATAN 4

Publicités

Bonnes fêtes à tous

51595715.gif

La fin de l’année 2017 approche à grands pas. Cette année était une année chargée pour William entre le marathon sur le lac gelée, Baïkal, en Sibérie et le marathon désertique le  plus haut du monde dans le désert d’Atacama, au Chili. Sans oublier le marathon de Zermatt et de la Jungfrau. Enfin, l’entrée de William dans le Grand Slam Club fut « la cerise sur le gâteau ».

William et moi-même aimerions vous remercier d’avoir suivi tout au long de cette année 2017 le parcours de William, que ce soit sur le Facebook officiel ou sur ce blog. Merci du soutien que vous avez apporté ainsi que tous les messages que vous avez laissés sur les réseaux sociaux.

Votre soutien nous est précieux et nous encourage à partager les paysages de ces fabuleuses courses ainsi que l’expérience de William.

Nous vous souhaitons de passer de très belles fêtes de fin d’année et nous nous retrouvons en 2018 pour de nouveaux projets!

Mélissa, attachée de presse.

Interview après Atacama

20171117_220707
Comme vous avez pu le voir sur Facebook et ici sur le blog, William a terminé le marathon dans le désert d’Atacama malgré quelques difficultés durant la course.
Voici quelques questions auxquelles il a répondu afin de vous donner plus d’informations sur le marathon désertique le plus haut du monde et l’expérience de William.
1) William, pourquoi as-tu choisi le marathon d’Atacama comme objectif principal 2017 ?
Tout d’abord j’apprécie l’organisation professionnelle de Richard Donovan avec laquelle j’ai aussi participé au marathon du pôle Nord et aux 100 kilomètres au pôle Sud. Ensuite, il fallait que je cours en Amérique latine pour intégrer le Club du Grand Slam.
2) Le marathon d’Atacama est le marathon désertique le plus haut du monde avec un départ à 4500 mètres, peux-tu nous décrire le paysage?
Tu es sur une autre planète lorsque tu es dans le désert d’Atacama. Durant les 42 kilomètres,  le sable, les cailloux et les ronces sont omniprésents. Tu ne vois pratiquement personne. Tu es seul avec toi même ! Tu es entouré de volcans…
20171115_012921
20171115_153608
3) Connaissais-tu les participants (20 au départ)?
Oui quelques uns. Ce sont des participants avec une philosophie sportive hors norme.
4) Parlons maintenant de ta course, es-tu satisfait de ton 8ème rang ?
L’objectif etait de terminer. Mission donc remplie mais dans la difficulté. J’avais décidé de ne pas courir plus vite que 80 % de mes capacités. Malgré cela vers le 35ème kilomètre, j’ai commencé a tituber et ne pouvais plus contrôler mes jambes. Je n’ai pas compris sur le moment le pourquoi de cette situation que je n’avais jamais connue depuis que je cours. En fait il me manquait du glucose (sucre) mais cela, je l’ai su apres la course seulement. Les 7 derniers kilomètres ont été très difficiles. Je suis très content et aussi chanceux d’avoir terminé ce matathon. Le classement n’était pas ma priorité.
20171114_230800

Richard Donavan, l’organisateur de la course

20171115_155147

Quelques participants avant le départ

5) Tu viens d’intégrer le  Club du Grand Slam qui, rapellons-le, est un club comprenant une centaine de coureurs du monde entier ayant couru en compétition officielle une distance minimum d’un marathon (42 km) sur les 7 continents + sur le pôle Nord. Quelles ont été tes competitions qui ont été retenues pour ce club?
Avec plaisir:
LES 7 CONTINENTS;
AFRIQUE
coupe du monde de super-marathon (43 km)
AMERIQUE DU NORD
Marathon de Boston
L’un des 5 plus grands marathons du monde
AMERIQUE DU SUD
Marathon d’Atacama (Volcano marathon)
Le marathon désertique le plus haut du monde (4500 m d’altitude)
ANTARCTIC
Les 100 kilomètres les plus froids du monde au Pole Sud ( – 23 degrés)
ASIE
Marathon de l’Everest
Le marathon le plus haut du monde (5400 mètres au départ du camp de base)
EUROPE
100 kilomètres de Bienne ( 20 participations )
OCEANIE
Marathon de Melbourne
Marathon le plus grand d’Australie.
ET
POLE NORD (qui est une banquise non un continent)
Marathon le plus froid du monde ( – 32 degrés )
6) Pour terminer, quelques mots sur tes projets ?
Tout d’abord prendre le temps nécessaire pour la récupération et en 2018 mon objectif sera a nouveau de sortir de ma zone de comfort en courant un 100 kilomètres dans des conditions extrêmes.

Merci à William d’avoir répondu à cet interview. Et merci également à vous tous, lecteurs de Opération Marathons Planétaires

– Mélissa, attachée de presse.

Grand Slam REUSSI! 

20171116_143651
Comme vous le savez, si vous suivez William sur Facebook, le marathon dans le désert d’Atacama s’est déroulé hier. Cette course était la dernière afin de pouvoir entrer dans le club (très restreint!) des coureurs qui ont couru au minimum un marathon sur le sept continents ainsi que le pôle Nord.
Le but étant le Grand Slam, William a préféré ne pas prendre de risques sur un terrain qui s’est avéré être très difficile (le sable, les cailloux etc.) ainsi qu’un dénivelé typique des marathons de montagne.
William a surtout souffert de l’altitude. En effet le départ du marathon était à 4500m! Il a terminé comme il le désirait mais avec de grandes difficultés. Notons d’ailleurs que William était le doyen de cette course (63 ans).
Je vous tiendrai au courant du classement officiel (William devrait se trouver au milieu du peloton) et il répondra à quelques unes de mes questions concernant la course afin d’avoir plus de détails. Cet article sera probablement posté entre ce weekend et la semaine prochaine. Si vous avez une question en particulier n’hésitez pas à envoyer un message sur Facebook ou directement ici.
Merci encore de votre soutien!
Mélissa
20171116_143654

J-1 Marathon Atacama

20171114_233816
20171115_153612
Après deux jours d’entraînement spécifique dans le désert, je suis prêt pour demain. Le départ est prévu à 9 h ( 13h, heure suisse). Nous sommes 20 coureurs (7 femmes et 13 hommes) dont la majorité ont beaucoup d’expérience.
Les grandes difficultés de cette course sont l’altitude et la sécheresse.
La clef du succès sera de ne pas partir trop vite
– William
20171115_000608

Rdv sur Facebook!

Capture d’écran 2017-11-11 à 18.37.53.png

Bonsoir à tous,

Comme vous le savez, William a une page Facebook officielle sur laquelle vous trouverez souvent des photos, messages et autres informations concernant ses courses.

Pour le marathon d’Atacama au Chili, le Facebook sera mis à jour presque tous les jours avec des nouvelles de William ainsi que des photos. Je vous invite donc à visiter la page en cliquant ici.

Si vous n’avez pas de compte Facebook, ne vous inquiétez pas un article tous les 2 jours sera en ligne sur le site web avec un résumé des dernières nouvelles!

William est bien arrivé au Chili et le marathon se déroulera la semaine prochaine, le 16 novembre.

Merci de votre soutien et à bientôt sur Facebook!

  • Mélissa

Interview avant marathon Atacama

Volcano.jpg

Bonjour William!

A quelques jours de ton départ, j’ai quelques questions à te poser sur ta prochaine course dans le désert d’Atacama, un marathon (42km) qui aura lieu le 16 novembre 2017 :

Peux – tu me décrire les grandes phases de ta préparation en vue de ce marathon ?

L’entraînement a commencé en janvier avec trois marathons de préparation. En mars, le marathon sur le lac gelé de Baïkal en Sibérie, en juillet le marathon de Zermatt et en septembre le marathon de la Jungfrau.

Quels ont été les défis à surmonter durant ta préparation pour le marathon désertique le plus haut du monde?

Il s’agit pendant pratiquement 11 mois de se préparer pour être prêt physiquement et mentalement le 16 novembre, le jour de la course, Il ne s’agit pas d’être prêt avant ni après cette date. C’est en fait un doux dosage de l’intensité de l’entraînement qui s’acquiert avec l’expérience.

Quelles sont les différences entre un marathon de ville, comme celui de New York qui se déroule aujourd’hui et le marathon d’Atacama ?

Il y a de grandes différences. Tour d’abord, le climat désertique et l’altitude (4’500 mètres) rendent plus difficile pour l’organisme les 42 km à parcourir. Puis, le terrain formé de terre, de cailloux et de sable exige des changements de rythme fréquents.

Enfin, la solitude du coureur (20 coureurs au départ) qui contraste avec le million de spectateurs à New York et les 50’000 coureurs !

Est-ce la première fois que tu cours en Amérique du sud?

Cela sera la première fois pour moi de courir un marathon en Amérique du Sud mais j’ai déjà couru un semi-marathon à Punta Arena, (sud du Chili) l’année passée.

Quel est ton objectif pour ce marathon d’Atacama ?

Le principal objectif est de terminer la course car cela me permettra d’intégrer le Club du Grand Slam qui est composé actuellement d’une centaine de coureurs ayant couru au minimum un marathon sur les 7 continents + le Pôle Nord.

 

 

– Mélissa, attachée de presse.

 

Atacama marathon, mot de William

Volcano  1.jpg

Bonjour à tous,
Le départ pour le Chili s’approche ( 10 novembre 2017 ). Malgré une semaine compliquée perturbée par des douleurs dans le dos, je suis prêt physiquement et mentalement à affronter le désert d’Atacama ! Ces prochains jours seront consacrés principalement à la récupération et à la préparation du matériel. J’ai parcouru les profils des autres participants (20) de ce marathon; certains ont des parcours impressionnants (voir sur le Facebook pour la liste des participants).
Bonne journée à tous et à bientôt.
William

Marathon désertique le plus haut du monde : Marathon d’Atacama (Chili)

Le 16 novembre 2017 a lieu le marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama au Chili. Comme vous le savez déjà, William participe à cette course et s’entraîne en vue de ce nouveau défi.

Ce marathon désertique débutera à une altitude de 4’475 mètres près du Tropique du Capricorne et à côté du Volcan Lascar dans le désert d’Atacama au Chili. La majorité de la course se déroulera au-dessus de 4’000 mètres d’altitude. La température se situe aux alentours de 30 degrés Celsius.

CHI_ATA_Atacama_Map

Le désert d’Atacama est un plateau en Amérique du Sud long de 1000 kilomètres situé sur la côte chilienne du pacifique. Ce désert est composé de lacs salés, de sable et de volcans.

Le désert d’Atacama est connu comme la zone la plus sèche du monde et certains aspects de son terrain peuvent être comparés à la planète Mars.

The-Volcano-Marathon-2

 

Mélissa, attachée de presse.

Marathon de la Jungfrau 2017 (8ème participation)

Jungfrau 2017 (1)

Samedi 9 septembre 2017, le départ du Marathon de la Jungfrau ( un parcours de 42 km pour 1’900 mètre dénivellation tracé entre Interlaken et la petite Scheidegg ) a eu lieu sous la pluie et le froid. Un climat qui ne m’a pas perturbé tout au contraire. L’objectif de ce marathon était de peaufiner les derniers détails avant la grande aventure du désert d’Atacama en novembre. J’ai en particulier tester les nouvelles chaussures à profil (Salomon – Speedcross 4) qui ont remarquablement croché dans la boue. Ce qui est de bonne augure pour le sable du désert. Egalement le ravitaillement prévu a été optimal ( Chaque 10 km un PowerGel et du Coca Cola). Le résultat de ce marathon de préparation avec une place au milieu du peloton et considérant que je n’ai pas couru au-delà de 80 % de mes capacités a été très concluant.
Ceci dit, il y a encore deux mois de préparation. Ces deux mois seront principalement dédiés à des entraînements de longue durée ( 2h30 – 3h ) tout en respectant les paliers de récupération car comme je le dis  » il faut écouter son corps  » et ce n’est pas le moment de se blesser.
Je souhaiterais pour terminer ce petit compte rendu remercier toutes les personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux et j’espère que nous aurons de grandes émotions à partager lors du plus haut marathon désertique du monde dans le désert d’Atacama le 16 novembre 2017.
A bientôt,
William

Tristar Switzerland Rorschach 2017