Présentation au GCSP du 13 février 2018

Hier, devant une cinquantaine de personnes, William a donné une présentation au Centre de Politique de Sécurité à Genève (GCSP) sur son expérience du marathon dans le désert d’Atacama .

William a expliqué le déroulement de la course ainsi que la description du paysage à couper le souffle dans le désert d’Atacama, au Chili.
Si vous désirez lire l’article dédié à son expérience sur le blog, cliquez ici

Durant sa présentation, William a souligné la force du mental, le décrivant comme la clef du succès. «  Le mental, c’est un muscle, ça s’entraine. Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la clé c’est l’objectif. » dit-il. Il a également parlé de son objectif de rentrer dans le Grand Slam Club (objectif atteint).

« Le cerveau est la tour de contrôle. Le corps, c’est l’instrument. La clé, c’est le mental Les trois doivent travailler ensemble». Voici une phrase bien connue de William pour expliquer comment réussir à terminer ces longues courses dans des conditions difficiles

IMG_20180213_124912321_HDR
William durant la présentation au GCSP

Il mentionna également la solidarité entre les participants lors de ces épreuves; « La performance n’est pas liée à une personne mais à un travail d’équipe. Ce n’est pas l’individu seul. Sans mon équipe, je ne suis rien. ».

Enfin, il termina cette présentation au GCSP en dévoilant son prochain défi;
les 100km d’Annapurna dans les chaînes himalayennes en octobre 2018.
Un article dévoilant ces courses de 2018 peut être lu sur le blog ici

Cette présentation avait pour but de montrer que le travail, la volonté et la discipline peuvent vous aider à surmonter n’importe quel défi (sportif, dans ce cas). Il souligne également les expériences humaines lors de tels challenges et ajoute une citation Joshua J. Marine :
« les défis rendent la vie intéressante, les surmonter lui donnent un sens. » !

– Mélissa

Source: GCSP

Publicités

ANNAPURNA 100, HIMALAYA (NEPAL) – 27 octobre 2018

Voici le prochain grand défi de William!

30433701102_b6144d889c_o

Après les 100 kilomètres les plus froids du monde dans l’Antarctique en 2016, William va tenter de courir 100 kilomètres (non stop) dans les chaînes himalayennes.
Afin de se préparer au mieux à ce défi, William courra le marathon de Milan en avril, suivi par le marathon de montagne à Zermatt en juillet. Il terminera cette préparation avec le marathon de la Jungfrau en septembre, un marathon de montagne également avec 2000 mètres de dénivellation.
Il a aussi planifié des stages d’entraînement dans la région des Dents du Midi durant l’été.

29919725204_b738c192e2_o

Je vous tiendrai au courant de ces entraînements et nous voici tous repartis pour suivre de près ce nouveau challenge!
-Mélissa, attachée de presse.

Objectif: 100 kilomètres dans des conditions difficiles

montage papa
Pôle Nord 2014 et désert d’Atacama 2017

Après une longue absence, je vous partage un mot de William concernant sa situation côté sport en ce moment ainsi que son objectif de cette année.

Bonjour !
Voilà un mois que j’ai recommencé l’entraînement spécifique. Cette année, nous aurons un objectif : courir un 100 kilomètres dans des conditions difficiles. Le nom, le lieu et la date de cette épreuve vous seront dévoilés très prochainement.
Salutations sportives,
William

On vous donne rendez-vous bientôt sur le site et Facebook!
– Mélissa, attachée de presse

Atacama marathon, mot de William

Volcano  1.jpg

Bonjour à tous,
Le départ pour le Chili s’approche ( 10 novembre 2017 ). Malgré une semaine compliquée perturbée par des douleurs dans le dos, je suis prêt physiquement et mentalement à affronter le désert d’Atacama ! Ces prochains jours seront consacrés principalement à la récupération et à la préparation du matériel. J’ai parcouru les profils des autres participants (20) de ce marathon; certains ont des parcours impressionnants (voir sur le Facebook pour la liste des participants).
Bonne journée à tous et à bientôt.
William

Marathon de la Jungfrau 2017 (8ème participation)

Jungfrau 2017 (1)

Samedi 9 septembre 2017, le départ du Marathon de la Jungfrau ( un parcours de 42 km pour 1’900 mètre dénivellation tracé entre Interlaken et la petite Scheidegg ) a eu lieu sous la pluie et le froid. Un climat qui ne m’a pas perturbé tout au contraire. L’objectif de ce marathon était de peaufiner les derniers détails avant la grande aventure du désert d’Atacama en novembre. J’ai en particulier tester les nouvelles chaussures à profil (Salomon – Speedcross 4) qui ont remarquablement croché dans la boue. Ce qui est de bonne augure pour le sable du désert. Egalement le ravitaillement prévu a été optimal ( Chaque 10 km un PowerGel et du Coca Cola). Le résultat de ce marathon de préparation avec une place au milieu du peloton et considérant que je n’ai pas couru au-delà de 80 % de mes capacités a été très concluant.
Ceci dit, il y a encore deux mois de préparation. Ces deux mois seront principalement dédiés à des entraînements de longue durée ( 2h30 – 3h ) tout en respectant les paliers de récupération car comme je le dis  » il faut écouter son corps  » et ce n’est pas le moment de se blesser.
Je souhaiterais pour terminer ce petit compte rendu remercier toutes les personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux et j’espère que nous aurons de grandes émotions à partager lors du plus haut marathon désertique du monde dans le désert d’Atacama le 16 novembre 2017.
A bientôt,
William

Tristar Switzerland Rorschach 2017

Rapport annuel des Ecoles de circulation et transport 47, Drognens/Romont

Ce vendredi 8 septembre 2017, William a présenté devant environ 100 personnes ses experiences des pôles à la caserne de Drognens. De nombreuses questions ont suivi sa conference ce qui permet d’affirmer le succès de cet évènement.

 

DSC_9304DSC_9308DSC_9317DSC_9326DSC_9331

 

  • Mélissa

Marathon Jungfrau 2017

Jungfrau_Marathon_Logo.svg.png

Le samedi 9 septembre 2017, je vais courir pour la 8ème fois le Marathon international de la Jungfrau.

Ce marathon a comme décor trois montagnes prestigieuses : l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Sur les 42.195 kilomètres du parcours, il faudra grimper 1’823 mètres de dénivellation ! Le trajet de cette course a été proclamé comme un des plus beau du monde. Le Marathon de la Jungfrau est le dernier test avant mon départ en novembre pour le Chili (Marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama).

  • William

 

Objectif: les pôles

FullSizeRender-2

Ce mardi 18 juillet 2017, William a présenté à quelques stagiaires du GCSP (Centre de politique de sécurité à Genève) comment arriver à ses objectifs en soulignant son expérience sportive au pôle Sud et au pôle Nord.

En effet, comme vous le savez certainement, William a couru le marathon du pôle Nord en 2014 ainsi que les 100km les plus froids du monde, au pôle Sud en 2016. Afin de participer à ces courses dans les meilleures conditions, William a dû, non seulement s’entraîner mentalement et physiquement, mais aussi se fixer des objectifs. L’idée de se fixer un ou plusieurs objectifs et de ne jamais baisser les bras malgré les échecs, les doutes ou encore les peurs est primordiale. C’est pour cela que William a présenté aux stagiaires du GCSP son expérience à ce sujet.

Cette conférence fut un succès et la séance de questions/réponses en fin de présentation fut également très riche. Les trois principaux éléments cités par William sont vitaux: avoir un objectif, une bonne préparation et confiance en soi.  

 

-Mélissa, attachée de presse.

 

Marathon de Zermatt 2017

William a couru le samedi 1er juillet 2017 le marathon de Zermatt pour la 7ème fois. Il a battu son record en terminant 14ème dans sa catégorie en 5 heures et 44 minutes. De très bons résultats pour un marathon de préparation pour le marathon au Chili, dans le désert d’Atacama, qui aura lieu le 16 novembre 2017.

Le prochain marathon de William sera celui de la Jungfrau en septembre 2017, un marathon de montagne, afin de parfaire sa condition physique et régler les derniers détails.

Voici quelques photos du marathon:

20x30-ZMEF1276

20x30-ZMEF1274
William a passé le 30ème kilomètre et se trouve dans une portion délicate du marathon
20x30-ZMEA2418
Arrivée de William après 42 km d’effort.

– Mélissa, attachée de presse.