TEC 2019

Bonjour à tous!
Suite à l’article de la semaine passée, voilà plus d’informations sur le Taby Extreme Challenge auquel William va participer (80km).

animated-travel-clipart-14

Tout d’abord, William partira pour Stockholm le jeudi 25 avril 2019. La course aura lieu le samedi 27 avril 2019 au Nord de Stockholm (Tälby) à 10h du matin. D’après William, la durée de la course sera entre 12h et 13h non-stop. Le ravitaillement sera prévu chaque 10km et comme d’habitude le Coca Cola sera le choix de William pour se ravitailler. Il prendra également, chaque heure, du « Power Gel », pour avoir un peu plus d’énergie durant la course.
Le retour en Suisse est prévu pour le mardi 30 avril à 14h.
8r02r7kgu0mx8a3u5wow82o0ha7hczl
Le TEC (image de stockholmdirekt.se)
Afin de connaître l’objectif de William pour cette course de 80km, je vous invite à lire cet article:  Taby Extreme Challenge 2019
A bientôt,
Mélissa
Publicités

Taby Extreme Challenge 2019

12322476_195573610782803_3593760237364230650_o
Taby Extreme Challenge (photo du Facebook)

Bonjour à tous, après  quelques semaines sans nouvelles.

Tout d’abord, un grand projet est en cours (de nombreux aperçus sont disponibles sur Instagram). Puis, nous comptons les jours jusqu’à la prochaine course de William: 50 miles, 80 km, en Suède. William participe au Taby Extreme Challenge, ou TEC. La course de 80 km aura lieu fin avril.

Cette course sert de repérage pour William qui compte participer au TEC en 2020 mais pour les 100 miles (160 km). En courant cette année les 80 km du TEC, William peut ainsi se rendre compte du climat, des ravitaillements et aussi du terrain. Ce dernier aspect est crucial afin de savoir quelles chaussures de course utiliser; chaussures à profil ou pas. En effet, William utilise les New Balance 1080 Fresh Foam pour les courses sur route (donc sans profil) et les Salomon Speedcross pour les courses de montagne.

5b44bec923814
New Balance 1080 Fresh Foam
Salomon-Speedcross-4-Review
Salomon Speedcross

 

Voici donc le prochain défi de William. D’autres informations seront prochainement postées sur le blog et les réseaux sociaux. Merci du soutien!

– Mélissa

Objectifs 2019 – 2020

Bonjour à tous,

On espère que la période des fêtes s’est bien déroulée et vous souhaitons une bonne année 2019!

Pour William, il est temps de vous donner tous ses objectifs pour 2019 et également un objectif principal pour 2020. En effet toutes les courses se déroulant cette année seront des courses de préparation. L’objectif final et principal étant de courir un 100 miles (160 kilomètres) non-stop en avril 2020 en Suède.

Afin de bien se préparer à ce nouveau type de course, de nombreuses compétitions sont prévues.

Avril

50 miles (80 kilomètres) – Suède

Juillet

Marathon de Zermatt (9e participation) – Suisse

Septembre

Marathon de la Jungfrau (10e participation) – Suisse

Novembre

Marathon de New- York – USA

Voici donc les projets de cette année. Comme d’habitude, vous pourrez suivre tout cela sur le blog mais également sur les réseaux sociaux.

-Mélissa

Coup de théâtre aux 106km d’Annapurna

Après 15 heures de course dans des conditions extrêmement difficiles (voir les photos du terrain emprunté par les coureurs) le directeur de la course a décidé de bloquer le gros du peloton dont faisait partie William.

La nuit tombante sur un parcours techniquement exigeant compromettait la sécurité des coureurs qui devaient encore passer un col. William est bien entendu déçu mais comprend très bien la décision du directeur de course. Il gardera un magnifique souvenir de ses traversées de villages népalais et des montagnes majestueuses des Annapurnas.

parcours
Parcours très exigeant

WhatsApp Image 2018-10-27 at 20.41.15

rivière
Une dizaine de rivières à traverser…
ravitaillement
William au ravitaillement des 20km
souvenir
Souvenir à 3500 m d’altitude

Un grand merci d’avoir soutenu William pour cette course atypique, dans les chaînes himalayennes. A bientôt pour un article bien plus détaillé.

-Mélissa

Annapurna 100 en quelques mots

Photo du site Annapurna 100
Photo venant du site Annapurna 100

DEPART

Samedi 27 octobre 2018 à 3 heures du matin.

ITINERAIRE

Genève –> Zürich –> New Dehli (Inde) –> Katmandu (Népal) –> Pokkora(Népal) –> Dhampus (Annapurna-Népal)

PROFIL

Photo du site Annapurna 100
Figure venant du site Annapurna 100

 

  • 106 kilomètres non-stop avec 6’500 mètres de dénivellation positive.
  • Altitude moyenne: 3’500 mètres.
  • Sentiers de montagne dans les chaînes himalayennes.

Annapurna 100
Photo venant du site Annapurna 100

CONCURRENTS

Une cinquantaine de concurrents de 20 nationalités différentes. William sera le seul à représenter la Suisse.

DEFIS

  • La nuit (30% de la course)
  • L’altitude
  • La nourriture

OBJECTIF

Courir les 106 kilomètres en dessous de 20 heures.

 

Suivez William sur les réseaux sociaux afin d’avoir accès à des photos en direct de l’expérience au Népal: Facebook  Instagram

 


 

Interview Marathon de Milan 08.04.18

Marathon de Milan - 2018
A l’arrivée

Hier, William a couru le marathon de Milan. Malgré une douleur dans le dos et une chaleur inattendue après de nombreux jours de pluie, William a bien terminé cette course. Ci-dessous une rapide interview avec William.

Pourquoi choisir le marathon de Milan alors que deux importants marathons internationaux , Paris et Rome, se faisaient à la même date?

Tu as raison les marathons de Rome et Paris sont deux marathons très connus que j’ai déjà couru donc j’ai préféré découvrir un nouvel itinéraire.

IMG_0171
William au 39ème kilomètre en plein ravitaillement

En parlant de tes marathons courus, d’après tes statistiques, tu as couru plus de 90 marathons, cela ne t’ennuie pas de courir ce même type de courses ?

Il est évident que je préfère soit courir des marathons de montagne tel que celui de Zermatt ou celui de la Jungfrau que des marathons de villes, qui sont maintenant de toute façon trop rapides pour moi.

Le marathon de Milan est en fait un marathon d’entraînement en préparation des 100 kilomètres que tu vas courir en octobre 2018 dans l’Himalaya. Es-tu heureux de ta course ?

Après ces 10 derniers jours fort chaotiques par le fait du réveil d’une vieille blessure –hernie discale – mais très bien traitée par les médecins, je n’étais pas très sûr que mon dos allait soutenir l’effort sur 42 kilomètres. J’ai baissé le rythme vers le 32ème afin de ne pas crisper les muscles du dos. Cette tactique a payé et mon dos, fidèle compagnon de route, m’a soutenu jusqu’à l’arrivée,

Quelles sont tes prochaines courses ?

Je vais courir les 20 kilomètres de Lausanne le 29 avril. J’adore le parcours. Et ensuite je vais attaquer les marathons de montagne en juillet celui de Zermatt et en septembre celui de la Jungfrau.

-Mélissa

ANNAPURNA 100, HIMALAYA (NEPAL) – 27 octobre 2018

Voici le prochain grand défi de William!

30433701102_b6144d889c_o

Après les 100 kilomètres les plus froids du monde dans l’Antarctique en 2016, William va tenter de courir 100 kilomètres (non stop) dans les chaînes himalayennes.
Afin de se préparer au mieux à ce défi, William courra le marathon de Milan en avril, suivi par le marathon de montagne à Zermatt en juillet. Il terminera cette préparation avec le marathon de la Jungfrau en septembre, un marathon de montagne également avec 2000 mètres de dénivellation.
Il a aussi planifié des stages d’entraînement dans la région des Dents du Midi durant l’été.

29919725204_b738c192e2_o

Je vous tiendrai au courant de ces entraînements et nous voici tous repartis pour suivre de près ce nouveau challenge!
-Mélissa, attachée de presse.

Objectif: 100 kilomètres dans des conditions difficiles

montage papa
Pôle Nord 2014 et désert d’Atacama 2017

Après une longue absence, je vous partage un mot de William concernant sa situation côté sport en ce moment ainsi que son objectif de cette année.

Bonjour !
Voilà un mois que j’ai recommencé l’entraînement spécifique. Cette année, nous aurons un objectif : courir un 100 kilomètres dans des conditions difficiles. Le nom, le lieu et la date de cette épreuve vous seront dévoilés très prochainement.
Salutations sportives,
William

On vous donne rendez-vous bientôt sur le site et Facebook!
– Mélissa, attachée de presse

Interview avant marathon Atacama

Volcano.jpg

Bonjour William!

A quelques jours de ton départ, j’ai quelques questions à te poser sur ta prochaine course dans le désert d’Atacama, un marathon (42km) qui aura lieu le 16 novembre 2017 :

Peux – tu me décrire les grandes phases de ta préparation en vue de ce marathon ?

L’entraînement a commencé en janvier avec trois marathons de préparation. En mars, le marathon sur le lac gelé de Baïkal en Sibérie, en juillet le marathon de Zermatt et en septembre le marathon de la Jungfrau.

Quels ont été les défis à surmonter durant ta préparation pour le marathon désertique le plus haut du monde?

Il s’agit pendant pratiquement 11 mois de se préparer pour être prêt physiquement et mentalement le 16 novembre, le jour de la course, Il ne s’agit pas d’être prêt avant ni après cette date. C’est en fait un doux dosage de l’intensité de l’entraînement qui s’acquiert avec l’expérience.

Quelles sont les différences entre un marathon de ville, comme celui de New York qui se déroule aujourd’hui et le marathon d’Atacama ?

Il y a de grandes différences. Tour d’abord, le climat désertique et l’altitude (4’500 mètres) rendent plus difficile pour l’organisme les 42 km à parcourir. Puis, le terrain formé de terre, de cailloux et de sable exige des changements de rythme fréquents.

Enfin, la solitude du coureur (20 coureurs au départ) qui contraste avec le million de spectateurs à New York et les 50’000 coureurs !

Est-ce la première fois que tu cours en Amérique du sud?

Cela sera la première fois pour moi de courir un marathon en Amérique du Sud mais j’ai déjà couru un semi-marathon à Punta Arena, (sud du Chili) l’année passée.

Quel est ton objectif pour ce marathon d’Atacama ?

Le principal objectif est de terminer la course car cela me permettra d’intégrer le Club du Grand Slam qui est composé actuellement d’une centaine de coureurs ayant couru au minimum un marathon sur les 7 continents + le Pôle Nord.

 

 

– Mélissa, attachée de presse.

 

Marathon désertique le plus haut du monde : Marathon d’Atacama (Chili)

Le 16 novembre 2017 a lieu le marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama au Chili. Comme vous le savez déjà, William participe à cette course et s’entraîne en vue de ce nouveau défi.

Ce marathon désertique débutera à une altitude de 4’475 mètres près du Tropique du Capricorne et à côté du Volcan Lascar dans le désert d’Atacama au Chili. La majorité de la course se déroulera au-dessus de 4’000 mètres d’altitude. La température se situe aux alentours de 30 degrés Celsius.

CHI_ATA_Atacama_Map

Le désert d’Atacama est un plateau en Amérique du Sud long de 1000 kilomètres situé sur la côte chilienne du pacifique. Ce désert est composé de lacs salés, de sable et de volcans.

Le désert d’Atacama est connu comme la zone la plus sèche du monde et certains aspects de son terrain peuvent être comparés à la planète Mars.

The-Volcano-Marathon-2

 

Mélissa, attachée de presse.