Présentation au GCSP du 13 février 2018

Hier, devant une cinquantaine de personnes, William a donné une présentation au Centre de Politique de Sécurité à Genève (GCSP) sur son expérience du marathon dans le désert d’Atacama .

William a expliqué le déroulement de la course ainsi que la description du paysage à couper le souffle dans le désert d’Atacama, au Chili.
Si vous désirez lire l’article dédié à son expérience sur le blog, cliquez ici

Durant sa présentation, William a souligné la force du mental, le décrivant comme la clef du succès. «  Le mental, c’est un muscle, ça s’entraine. Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la clé c’est l’objectif. » dit-il. Il a également parlé de son objectif de rentrer dans le Grand Slam Club (objectif atteint).

« Le cerveau est la tour de contrôle. Le corps, c’est l’instrument. La clé, c’est le mental Les trois doivent travailler ensemble». Voici une phrase bien connue de William pour expliquer comment réussir à terminer ces longues courses dans des conditions difficiles

IMG_20180213_124912321_HDR
William durant la présentation au GCSP

Il mentionna également la solidarité entre les participants lors de ces épreuves; « La performance n’est pas liée à une personne mais à un travail d’équipe. Ce n’est pas l’individu seul. Sans mon équipe, je ne suis rien. ».

Enfin, il termina cette présentation au GCSP en dévoilant son prochain défi;
les 100km d’Annapurna dans les chaînes himalayennes en octobre 2018.
Un article dévoilant ces courses de 2018 peut être lu sur le blog ici

Cette présentation avait pour but de montrer que le travail, la volonté et la discipline peuvent vous aider à surmonter n’importe quel défi (sportif, dans ce cas). Il souligne également les expériences humaines lors de tels challenges et ajoute une citation Joshua J. Marine :
« les défis rendent la vie intéressante, les surmonter lui donnent un sens. » !

– Mélissa

Source: GCSP

Publicités

Marathon désertique le plus haut du monde : Marathon d’Atacama (Chili)

Le 16 novembre 2017 a lieu le marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama au Chili. Comme vous le savez déjà, William participe à cette course et s’entraîne en vue de ce nouveau défi.

Ce marathon désertique débutera à une altitude de 4’475 mètres près du Tropique du Capricorne et à côté du Volcan Lascar dans le désert d’Atacama au Chili. La majorité de la course se déroulera au-dessus de 4’000 mètres d’altitude. La température se situe aux alentours de 30 degrés Celsius.

CHI_ATA_Atacama_Map

Le désert d’Atacama est un plateau en Amérique du Sud long de 1000 kilomètres situé sur la côte chilienne du pacifique. Ce désert est composé de lacs salés, de sable et de volcans.

Le désert d’Atacama est connu comme la zone la plus sèche du monde et certains aspects de son terrain peuvent être comparés à la planète Mars.

The-Volcano-Marathon-2

 

Mélissa, attachée de presse.

Expérience Marathon Lac Baïkal (07/03/17)

William vient de terminer le marathon à l’heure à laquelle j’écris cet article. Une expérience positive et un paysage à couper le souffle voilà les points à retenir de cette expérience en Sibérie sur le lac gelé Baïkal. Un grand merci pour votre soutien sur le Facebook et les réseaux sociaux en général!!

Voici l’expérience de William racontée par lui-même:

« Un marathon magnifique avec un temps radieux et un ciel bleu. L’organisation était parfaite et ce fut un plaisir de courir sur le lac Baïkal complètement gelé. J’ai trouvé trois « lièvres » Français avec qui j’ai couru durant 30km. Ce fut très sympa. Les 10 derniers kilomètres ont été assez éprouvants car il fallait éviter quelques congères. Le terrain était meilleur qu’au Pôle Nord. Il ressemblait énormément à celui de l’Antarctique. Je dois être classé dans le gros du peloton donc mission réussie pour le premier marathon de l’année. »

Et voici quelques photos prises ce matin:

 

20170307_040351

20170307_040536
Avant le marathon

20170307_04042220170307_040911

20170307_040921
Paysage Sibérien

Préparation de la team Japonaise

20170307_044457
Avant le marathon avec un Français. la tension monte!

IMG_1600

20170307_054445
Hovercrafts pour la logistique du marathon
20170307_054005
Début des 42 km
IMG_1083(1) Baikal.jpg
 Arrivée de William après 42 km et 195 mètres
IMG_0709(1) Baikal.jpg
Parcours du marathon
IMG_7116 Baikal .JPG
William bien callé derrière les français au 28ème kilomètre
IMG_6551 Baikal.JPG
En pleine concentration
IMG_6269 Baikal.JPG
les Hovercrafts en action

IMG_6282 Baikal.JPGIMG_6285 Baikal.JPG

  • Mélissa, attachée de presse

Programme 2015

Bonjour à tous,

Après une longue période d’entraînement durant l’hiver 2014/2015, nous sommes heureux de vous retrouver sur notre nouveau site. L’opération « Pôle Nord » a vécu une aventure extraordinaire mais les courses 2015 et 2016 seront également marquées d’émotions fortes. Nous avons commencé par le Marathon de Boston couru le 20 avril 2015 sous une pluie battante. Courir avec 30’000 autres coureurs devant un million de spectateurs est une expérience inoubliable pour un coureur solitaire comme moi. Les tests de ravitaillement (PowerGel aux 18ème et 28ème km) ont été très concluants m’évitant une perte d’allure dans la 2ème partie du parcours. L’allure de 10km/h a pu être ainsi respectée.

Une autre émotion sera celle de courir avec ma fille Mélissa les 10km de Lausanne le samedi 28 avril. L’objectif inavoué est de courir en dessous d’une heure !

Comme déjà annoncé dans le site « opération Pôle Nord », l’objectif de l’année 2015 est le championnat du monde de course de montagne, longue distance (42km pour 2000 mètres de dénivellation) qui aura lieu à Zermatt au début de juillet. Suivra en septembre le marathon de la Jungfrau.

Avoir réussi le Grand Slam signifie d’avoir été capable de courir un marathon officiel (42,195 km) sur chacun des 7 continents de notre Planète Terre plus le Pôle Nord (Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Antarctique, Asie, Australie et Europe).

Dès 2016, nous envisageons de nous attaquer à ce Grand Slam. Nous avons déjà couru en Europe, en Amérique du Nord, au Pôle Nord, en Asie et en Afrique. Il nous resterait donc l’Amérique du Sud, l’Antarctique et l’Australie).

Plusieurs options (marathons à courir sur une année ou échelonnés sur deux voire trois ans) sont à l’étude. De gros moyens devront être mis sur pied non seulement dans le domaine sportif pur mais aussi dans le domaine de la logistique. Certainement un appui de sponsors sera primordial pour le succès de ce défi. Nous ne manquerons pas de vous informer de la décision finale dans le courant de l’été 2015 au plus tard.

Avec mes salutations sportives

William

Projets 2015

Bonjour à tous,

Nous voilà à la porte du printemps ce qui signifie que les grandes compétitions de courses à pied vont commencer en Europe. L’hiver 2014/2015 nous a permis d’une part de récupérer des efforts fournis en 2014 et d’autre part nous a offert la possibilité de se préparer physiquement et moralement aux nouveaux défis qui nous attendent en 2015. Aucun problème majeur a été détecté durant cette période excepté un dos toujours très sensible à la charge (hernie discale).

L’année 2015 est ce que nous appelons une année de transition. En effet, pas de course spectaculaire.

L’objectif prioritaire sera le championnat du monde de course de longues distances qui aura lieu à Zermatt (Suisse) en juillet. Un des plus beaux marathons de montagne au monde avec environs 1800 mètres de dénivelé. Nous allons planifier d’être dans le TOP 30 de la catégorie M60. Un peu ambitieux mais on verra !

Marathon de Zermatt

 

 

sans-titre

 

 

Marathon de Boston

 

sans-titress

 

Pour terminer la saison, le marathon de la Jungfrau (Suisse) est prévu pour le mois de septembre, ce marathon est également un marathon de montagne. Cette course devrait nous permettre de prendre les décisions fondamentales pour l’agenda 2016 qui, en principe, devrait contenir un ultra-marathon.

 

Marathon de la Jungfrau

 

sans-titrekb

 

Bien entendu, nous vous tiendrons informé tout au long de l’année des résultats de William.

A bientôt