Résumé de la semaine en images

William a quitté la Suisse samedi dernier pour se rendre à New Delhi suivi de Katmandou, puis Pokhara et enfin Dhampus.

 

NEW DELHI

La porte de l'inde
Porte de l’Inde

IMG_3429

KATMANDOU

IMG_3441
Katmandou = Capitale du Népal
IMG_3487
L’aéroport (départ pour Pokhara)

IMG_3442

POKHARA

IMG_3525
Dernier jour de repos avant la grand aventure!

IMG_3530

 

Aéroport
Aéroport de Pokhara

Dhampus

WhatsApp Image 2018-10-26 at 12.25.10
Les 106 km, c’est cette nuit à 1 heure du matin (heure suisse)!

 

dossard
Le dossard

 

 

  • Le voyage s’est très bien déroulé et la valise a surtout suivi!
  • William a dû se munir de bâtons, car les organisateurs de la course recommandent l’usage de bâtons lors des passages difficiles des 106 kilomètres.
  • A Dhampus, premier contact avec les autres coureurs. La plupart sont inscrits pour les 50 kilomètres d’Annapurna et le reste pour les 106 kilomètres…
  • La tension monte pour William, départ à 1 heure du matin (heure suisse) le 27 octobre 2018!

 

Afin de suivre les images et informations en direct, je vous invite à suivre William sur les réseaux sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Bonne chance William et un grand MERCI à vous, qui le soutenez!

 

Mélissa

 

Publicités

Marathon de la Jungfrau le 8.09.2018 (classé comme le plus beau marathon de montagne du monde)

Marathon de la Jungfrau (2)A 08h28 l’hymne national suisse retentit dans la rue principale d’Interlaken où 4000 coureurs sont prêts à s’élancer pour 42 km 195 avec une dénivellation positive de plus de 1’800 mètres. A 08h30 le départ est donné sous un ciel bleu qui annonce une journée magnifique. Pour moi  c’est le 3ème et dernier marathon de préparation avant la grande aventure himalayenne du mois d’octobre (106 km). Malgré une légère fissure à une côte due à un incident domestique, j’avale kilomètre par kilomètre sans problème. Courant à une faible intensité ( 80% de mes capacités) je ne connais pas de passage à vide et termine dans de bonnes conditions physiques intégrant un classement qui m’est propre dans ce genre de compétition (milieu du peloton). Très bonne augure pour le mois d’octobre !

Marathon de la Jungfrau 2018

Cette 9ème participation au marathon de la Jungfrau consolide ma conviction que je suis un solitaire en course à pied. Je préfère courir seul en harmonie totale avec la nature. Avec des milliers de coureurs sur le parcours, je n’arrive absolument pas à «  converser » avec la montagne si belle et si majestueuse ; je devrais dire plutôt les trois montagnes ( Jungfrau, Eiger et Mönch) qui nous observent. En fait, je me réjouis de pouvoir courir pratiquement seul (nous serons une trentaine de coureurs pour 106 km !) le 27 octobre 2018.

Les 6 dernières semaines seront consacrées uniquement à un entraînement de longue durée (3h – 4h) à basse intensité. Mélissa vous tendra comme à l’accoutumée au courant de mon périple.

A tout bientôt

William

Le marathon de la Jungfrau au fil des ans

Bonjour à tous,

Tout d’abord je tiens à vous remercier du soutien via les réseaux sociaux et le blog. William et moi-même sommes très touchés. N’oubliez pas de jeter un coup d’oeil à la nouvelle page Instagram, afin de voir de nouvelles photos plusieurs fois par semaine et de suivre les entraînements de William. Je vous laisse cliquez ici. N’hésitez pas non plus à suivre la page!

Capture d_écran 2018-08-27 à 17.32.01

William se prépare en ce moment pour sa 9ème participation au marathon de la Jungfrau. En effet, ce marathon de montagne, est un favori de William en ce qui concerne l’entraînement. Ici, le marathon de la Jungfrau sert d’entraînement avant les 106 kilomètres dans les chaînes himalayennes au mois d’octobre 2018!

Je vous invite à voir quelques photos des précédentes éditions du marathon de la Jungfrau:

2011:

JMCH4133-cp12x17-2831[1]JMCA3387-cp12x17-2831[1]JMCB1410-cp12x17-2831[1]

2015:

Jungfrau 2015

2016:

Jungfrau marathon

2017:

jungfrau-2017-1-2Tristar Switzerland Rorschach 2017

Et le prochain se déroule dans moins de deux semaines!

 

 

– Mélissa, attachée de presse.

Présentation au GCSP du 13 février 2018

Hier, devant une cinquantaine de personnes, William a donné une présentation au Centre de Politique de Sécurité à Genève (GCSP) sur son expérience du marathon dans le désert d’Atacama .

William a expliqué le déroulement de la course ainsi que la description du paysage à couper le souffle dans le désert d’Atacama, au Chili.
Si vous désirez lire l’article dédié à son expérience sur le blog, cliquez ici

Durant sa présentation, William a souligné la force du mental, le décrivant comme la clef du succès. «  Le mental, c’est un muscle, ça s’entraine. Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la clé c’est l’objectif. » dit-il. Il a également parlé de son objectif de rentrer dans le Grand Slam Club (objectif atteint).

« Le cerveau est la tour de contrôle. Le corps, c’est l’instrument. La clé, c’est le mental Les trois doivent travailler ensemble». Voici une phrase bien connue de William pour expliquer comment réussir à terminer ces longues courses dans des conditions difficiles

IMG_20180213_124912321_HDR
William durant la présentation au GCSP

Il mentionna également la solidarité entre les participants lors de ces épreuves; « La performance n’est pas liée à une personne mais à un travail d’équipe. Ce n’est pas l’individu seul. Sans mon équipe, je ne suis rien. ».

Enfin, il termina cette présentation au GCSP en dévoilant son prochain défi;
les 100km d’Annapurna dans les chaînes himalayennes en octobre 2018.
Un article dévoilant ces courses de 2018 peut être lu sur le blog ici

Cette présentation avait pour but de montrer que le travail, la volonté et la discipline peuvent vous aider à surmonter n’importe quel défi (sportif, dans ce cas). Il souligne également les expériences humaines lors de tels challenges et ajoute une citation Joshua J. Marine :
« les défis rendent la vie intéressante, les surmonter lui donnent un sens. » !

– Mélissa

Source: GCSP

ANNAPURNA 100, HIMALAYA (NEPAL) – 27 octobre 2018

Voici le prochain grand défi de William!

30433701102_b6144d889c_o

Après les 100 kilomètres les plus froids du monde dans l’Antarctique en 2016, William va tenter de courir 100 kilomètres (non stop) dans les chaînes himalayennes.
Afin de se préparer au mieux à ce défi, William courra le marathon de Milan en avril, suivi par le marathon de montagne à Zermatt en juillet. Il terminera cette préparation avec le marathon de la Jungfrau en septembre, un marathon de montagne également avec 2000 mètres de dénivellation.
Il a aussi planifié des stages d’entraînement dans la région des Dents du Midi durant l’été.

29919725204_b738c192e2_o

Je vous tiendrai au courant de ces entraînements et nous voici tous repartis pour suivre de près ce nouveau challenge!
-Mélissa, attachée de presse.

Objectif: 100 kilomètres dans des conditions difficiles

montage papa
Pôle Nord 2014 et désert d’Atacama 2017

Après une longue absence, je vous partage un mot de William concernant sa situation côté sport en ce moment ainsi que son objectif de cette année.

Bonjour !
Voilà un mois que j’ai recommencé l’entraînement spécifique. Cette année, nous aurons un objectif : courir un 100 kilomètres dans des conditions difficiles. Le nom, le lieu et la date de cette épreuve vous seront dévoilés très prochainement.
Salutations sportives,
William

On vous donne rendez-vous bientôt sur le site et Facebook!
– Mélissa, attachée de presse

Marathon Jungfrau 2017

Jungfrau_Marathon_Logo.svg.png

Le samedi 9 septembre 2017, je vais courir pour la 8ème fois le Marathon international de la Jungfrau.

Ce marathon a comme décor trois montagnes prestigieuses : l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Sur les 42.195 kilomètres du parcours, il faudra grimper 1’823 mètres de dénivellation ! Le trajet de cette course a été proclamé comme un des plus beau du monde. Le Marathon de la Jungfrau est le dernier test avant mon départ en novembre pour le Chili (Marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama).

  • William

 

Objectif: les pôles

FullSizeRender-2

Ce mardi 18 juillet 2017, William a présenté à quelques stagiaires du GCSP (Centre de politique de sécurité à Genève) comment arriver à ses objectifs en soulignant son expérience sportive au pôle Sud et au pôle Nord.

En effet, comme vous le savez certainement, William a couru le marathon du pôle Nord en 2014 ainsi que les 100km les plus froids du monde, au pôle Sud en 2016. Afin de participer à ces courses dans les meilleures conditions, William a dû, non seulement s’entraîner mentalement et physiquement, mais aussi se fixer des objectifs. L’idée de se fixer un ou plusieurs objectifs et de ne jamais baisser les bras malgré les échecs, les doutes ou encore les peurs est primordiale. C’est pour cela que William a présenté aux stagiaires du GCSP son expérience à ce sujet.

Cette conférence fut un succès et la séance de questions/réponses en fin de présentation fut également très riche. Les trois principaux éléments cités par William sont vitaux: avoir un objectif, une bonne préparation et confiance en soi.  

 

-Mélissa, attachée de presse.

 

Deux conférences pour William

Les conférences de William sont toujours autant appréciées. La semaine dernière William en a données deux. La première était à Pully, le 24 avril 2017, au profit des Amis d’Ouchy. Il y avait environ une trentaine de personnes et William a notamment parlé de son expérience des Pôles.

Le deuxième évènement était dans le somptueux décor du Lausanne Palace, le 28 avril 2017. 70 personnes du Rotary Club Lausanne y étaient. William a durant cette conférence transmis sa passion pour la course à pied et les longues distances. Il a dévoilé ses projets pour la 2ème partie de l’année 2017, notamment la participation au marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d‘Atacama au Chili.

thumbnail_IMG_0068

PHOTO: Le Président du Rotary Club Lausanne, M. Fabien LOI ZEDDA et William

-Mélissa, attachée de presse. 

Expérience Marathon Lac Baïkal (07/03/17)

William vient de terminer le marathon à l’heure à laquelle j’écris cet article. Une expérience positive et un paysage à couper le souffle voilà les points à retenir de cette expérience en Sibérie sur le lac gelé Baïkal. Un grand merci pour votre soutien sur le Facebook et les réseaux sociaux en général!!

Voici l’expérience de William racontée par lui-même:

« Un marathon magnifique avec un temps radieux et un ciel bleu. L’organisation était parfaite et ce fut un plaisir de courir sur le lac Baïkal complètement gelé. J’ai trouvé trois « lièvres » Français avec qui j’ai couru durant 30km. Ce fut très sympa. Les 10 derniers kilomètres ont été assez éprouvants car il fallait éviter quelques congères. Le terrain était meilleur qu’au Pôle Nord. Il ressemblait énormément à celui de l’Antarctique. Je dois être classé dans le gros du peloton donc mission réussie pour le premier marathon de l’année. »

Et voici quelques photos prises ce matin:

 

20170307_040351

20170307_040536
Avant le marathon

20170307_04042220170307_040911

20170307_040921
Paysage Sibérien

Préparation de la team Japonaise

20170307_044457
Avant le marathon avec un Français. la tension monte!

IMG_1600

20170307_054445
Hovercrafts pour la logistique du marathon
20170307_054005
Début des 42 km
IMG_1083(1) Baikal.jpg
 Arrivée de William après 42 km et 195 mètres
IMG_0709(1) Baikal.jpg
Parcours du marathon
IMG_7116 Baikal .JPG
William bien callé derrière les français au 28ème kilomètre
IMG_6551 Baikal.JPG
En pleine concentration
IMG_6269 Baikal.JPG
les Hovercrafts en action

IMG_6282 Baikal.JPGIMG_6285 Baikal.JPG

  • Mélissa, attachée de presse