Objectif: 100 kilomètres dans des conditions difficiles

montage papa
Pôle Nord 2014 et désert d’Atacama 2017

Après une longue absence, je vous partage un mot de William concernant sa situation côté sport en ce moment ainsi que son objectif de cette année.

Bonjour !
Voilà un mois que j’ai recommencé l’entraînement spécifique. Cette année, nous aurons un objectif : courir un 100 kilomètres dans des conditions difficiles. Le nom, le lieu et la date de cette épreuve vous seront dévoilés très prochainement.
Salutations sportives,
William

On vous donne rendez-vous bientôt sur le site et Facebook!
– Mélissa, attachée de presse

Publicités

Marathon désertique le plus haut du monde : Marathon d’Atacama (Chili)

Le 16 novembre 2017 a lieu le marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama au Chili. Comme vous le savez déjà, William participe à cette course et s’entraîne en vue de ce nouveau défi.

Ce marathon désertique débutera à une altitude de 4’475 mètres près du Tropique du Capricorne et à côté du Volcan Lascar dans le désert d’Atacama au Chili. La majorité de la course se déroulera au-dessus de 4’000 mètres d’altitude. La température se situe aux alentours de 30 degrés Celsius.

CHI_ATA_Atacama_Map

Le désert d’Atacama est un plateau en Amérique du Sud long de 1000 kilomètres situé sur la côte chilienne du pacifique. Ce désert est composé de lacs salés, de sable et de volcans.

Le désert d’Atacama est connu comme la zone la plus sèche du monde et certains aspects de son terrain peuvent être comparés à la planète Mars.

The-Volcano-Marathon-2

 

Mélissa, attachée de presse.

Marathon Jungfrau 2017

Jungfrau_Marathon_Logo.svg.png

Le samedi 9 septembre 2017, je vais courir pour la 8ème fois le Marathon international de la Jungfrau.

Ce marathon a comme décor trois montagnes prestigieuses : l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Sur les 42.195 kilomètres du parcours, il faudra grimper 1’823 mètres de dénivellation ! Le trajet de cette course a été proclamé comme un des plus beau du monde. Le Marathon de la Jungfrau est le dernier test avant mon départ en novembre pour le Chili (Marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d’Atacama).

  • William

 

Objectif: les pôles

FullSizeRender-2

Ce mardi 18 juillet 2017, William a présenté à quelques stagiaires du GCSP (Centre de politique de sécurité à Genève) comment arriver à ses objectifs en soulignant son expérience sportive au pôle Sud et au pôle Nord.

En effet, comme vous le savez certainement, William a couru le marathon du pôle Nord en 2014 ainsi que les 100km les plus froids du monde, au pôle Sud en 2016. Afin de participer à ces courses dans les meilleures conditions, William a dû, non seulement s’entraîner mentalement et physiquement, mais aussi se fixer des objectifs. L’idée de se fixer un ou plusieurs objectifs et de ne jamais baisser les bras malgré les échecs, les doutes ou encore les peurs est primordiale. C’est pour cela que William a présenté aux stagiaires du GCSP son expérience à ce sujet.

Cette conférence fut un succès et la séance de questions/réponses en fin de présentation fut également très riche. Les trois principaux éléments cités par William sont vitaux: avoir un objectif, une bonne préparation et confiance en soi.  

 

-Mélissa, attachée de presse.

 

Marathon de Zermatt 2017

William a couru le samedi 1er juillet 2017 le marathon de Zermatt pour la 7ème fois. Il a battu son record en terminant 14ème dans sa catégorie en 5 heures et 44 minutes. De très bons résultats pour un marathon de préparation pour le marathon au Chili, dans le désert d’Atacama, qui aura lieu le 16 novembre 2017.

Le prochain marathon de William sera celui de la Jungfrau en septembre 2017, un marathon de montagne, afin de parfaire sa condition physique et régler les derniers détails.

Voici quelques photos du marathon:

20x30-ZMEF1276

20x30-ZMEF1274
William a passé le 30ème kilomètre et se trouve dans une portion délicate du marathon
20x30-ZMEA2418
Arrivée de William après 42 km d’effort.

– Mélissa, attachée de presse.

Deux conférences pour William

Les conférences de William sont toujours autant appréciées. La semaine dernière William en a données deux. La première était à Pully, le 24 avril 2017, au profit des Amis d’Ouchy. Il y avait environ une trentaine de personnes et William a notamment parlé de son expérience des Pôles.

Le deuxième évènement était dans le somptueux décor du Lausanne Palace, le 28 avril 2017. 70 personnes du Rotary Club Lausanne y étaient. William a durant cette conférence transmis sa passion pour la course à pied et les longues distances. Il a dévoilé ses projets pour la 2ème partie de l’année 2017, notamment la participation au marathon désertique le plus haut du monde dans le désert d‘Atacama au Chili.

thumbnail_IMG_0068

PHOTO: Le Président du Rotary Club Lausanne, M. Fabien LOI ZEDDA et William

-Mélissa, attachée de presse. 

Expérience Marathon Lac Baïkal (07/03/17)

William vient de terminer le marathon à l’heure à laquelle j’écris cet article. Une expérience positive et un paysage à couper le souffle voilà les points à retenir de cette expérience en Sibérie sur le lac gelé Baïkal. Un grand merci pour votre soutien sur le Facebook et les réseaux sociaux en général!!

Voici l’expérience de William racontée par lui-même:

« Un marathon magnifique avec un temps radieux et un ciel bleu. L’organisation était parfaite et ce fut un plaisir de courir sur le lac Baïkal complètement gelé. J’ai trouvé trois « lièvres » Français avec qui j’ai couru durant 30km. Ce fut très sympa. Les 10 derniers kilomètres ont été assez éprouvants car il fallait éviter quelques congères. Le terrain était meilleur qu’au Pôle Nord. Il ressemblait énormément à celui de l’Antarctique. Je dois être classé dans le gros du peloton donc mission réussie pour le premier marathon de l’année. »

Et voici quelques photos prises ce matin:

 

20170307_040351

20170307_040536
Avant le marathon

20170307_04042220170307_040911

20170307_040921
Paysage Sibérien

Préparation de la team Japonaise

20170307_044457
Avant le marathon avec un Français. la tension monte!

IMG_1600

20170307_054445
Hovercrafts pour la logistique du marathon
20170307_054005
Début des 42 km
IMG_1083(1) Baikal.jpg
 Arrivée de William après 42 km et 195 mètres
IMG_0709(1) Baikal.jpg
Parcours du marathon
IMG_7116 Baikal .JPG
William bien callé derrière les français au 28ème kilomètre
IMG_6551 Baikal.JPG
En pleine concentration
IMG_6269 Baikal.JPG
les Hovercrafts en action

IMG_6282 Baikal.JPGIMG_6285 Baikal.JPG

  • Mélissa, attachée de presse

Assemblée générale de l’association LFT, Berne + Posez vos questions!

thumbnail_da3i0092
Mercredi 15 février, William a donné une conférence concernant ses expériences des Poles (marathon Pôle Nord 2014 et 100km Pôle Sud 2016).Devant une cinquantaine d’officiers, il a notamment souligné l’importance du mental durant les courses d’endurance.

 

Nous sommes en ce moment en pleine préparation de questions pour William concernant le marathon sur la lac gelé en Sibérie qui a lieu le 7 mars 2017. Pour la première fois nous vous proposons d’également envoyer vos questions. Elles seront ajoutées à « l’interview » et peut-être utilisées par les sponsors.

N’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre question ci-dessous ou d’envoyer un e-mail à cette adresse: melissagargiullo@hotmail.com. Vous avez jusqu’au jeudi 23 février 2017. Un grand merci pour votre soutien!

-Mélissa, attachée de presse

Michael Wardian and the World Marathon Challenge + End of English on Site

capture-decran-2017-02-16-a-16-03-12

Before underlining the wonderful performance by Michael Wardian, we inform you that the website will not be updated in english anymore. In fact, as you can see on the sidebar (on the right) you are now able to translate the articles (« sélectionner une langue » in french) as well as the website page in any language you want. It is from Google translate so some terms might be wrong but don’t hesitate to ask for some clarification in case it is hard to understand.
Thank you for your support and we hope you understand our decision.

-Mélissa, editor.

big_sur_marathon_2014-2

Michael Wardian (a great guy from the US I ran the North Pole Marathon with in 2014) just won the World Marathon Challenge. The goal is to run seven marathons in seven days and on seven continents (which means 295,365 kilometers).

He ran all seven marathons in less than three hours (approx. 2h45min).

Congratulations Michael and see you soon I hope!

William

 

Interview: Marathon de la Jungfrau 2016

14257686_1098170380279946_6536119289193462104_o

Le marathon de la Jungfrau, auquel William participe presque chaque année s’est déroulé hier. William a répondu à quelques unes de mes questions pour vous faire part de son ressenti sur ce marathon de montagne.

1. Bonjour William! Merci de prendre le temps de répondre à quelques questions pour operationmarathonsplanetaires.wordpress.com . Tout d’abord, est-ce que le temps (météo) était tel que tu t’y attendais?
Tout à fait ! Nous sommes dans une période de chaleur en Suisse et je savais qu’il allait faire chaud durant ce marathon. J’étais conscient dès les premiers kilomètres qu’ il fallait boire et surtout s’asperger d’eau pour éviter que le corps surchauffe. Pour les marathons de montagne mieux vaut la chaleur avec un terrain sec que la pluie qui, elle, rend certains endroits du tracé dangereux car glissants.
2. As-tu eu un moment difficile durant la course? Pourquoi?
Comme prévu ce marathon était plutôt un test qu’une réelle compétition pour moi. Après 26 kilomètres, j’avais 3 minutes d’avance sur l’année passée. Mais dès que la première grande difficulté (une pente de plus de 20%) est apparue, j’ai eu un grand passage à vide. Plus rien ne fonctionnait et j’ai dû m’arrêter trois fois entre le 27ème kilomètre et le 32ème kilomètre. Même si chaque arrêt était bref, pas plus de 2-3 minutes, c’est dans cette partie de la course que j’ai perdu le plus de temps. Par enchantement ou peut être après avoir bu du Coca Cola, j’ai pu reprendre mon rythme et terminer dans de bonnes conditions. A la question Pourquoi cette baisse de régime, je n’en ai aucune idée !

14352336_1098170453613272_8156045743139806764_o
3. Quel est le moment que tu préfères durant ce marathon de la Jungfrau que tu fais presque chaque année?
C’est ma 7ème édition et à chaque fois je suis émerveillé de voir ces montagnes nous observer. Il est évident que pour moi les 4 derniers kilomètres très pentus et rocailleux sont à chaque fois un moment inoubliable mariant l’émotion et la souffrance.
4. Est-ce que beaucoup de monde était présent pour encourager les coureurs?
Enormément de monde. Non seulement dans les villages que nous traversions mais aussi sur le parcours. De nombreux drapeaux suisses qui s’agitaient bien sûr mais également des cors des Alpes qui raisonnaient à tout vent. Il y avait même à deux kilomètres de l’arrivée un joueur de cornemuse !
5. Es-tu satisfait de ta préparation pour ce marathon?
Oui aucune erreur dans cette préparation à mon niveau.
6. Comment vas-tu désormais récupérer jusqu’à ton prochain marathon (Melbourne, Australie au mois d’Octobre)?
Excellente question ! Comme chacun le sait une récupération après un marathon est d’environ trois mois. Dans mon cas vu que je n’ai pas couru la Marathon de la Jungfrau à 100% de mes capacités donc n’ai pas puisé trop d’énergie, j’espère pouvoir être au top dans un mois. Je vais rester un peu tranquille la semaine prochaine avec quelques séances de vélo d’intérieur et ensuite deux semaines d’entraînement intensifs sur des parcours plats sans oublier des séances sur tapis roulant. La dernière semaine ne comprendra aucun entraînement afin d’accumuler de l’énergie. Il faudra prendre en compte également le trajet jusqu’à Melbourne et le décalage horaire.

14361357_1098170200279964_186818223798817847_o14258243_1098170333613284_8132949015663552968_o

Merci à William pour ces réponses et merci à vous tous pour le soutien!

-Mélissa, attachée de presse.